Accueil / Politique / Monde / Donald Trump organise une conférence de presse pour reconnaître qu’e Barack Obama est né aux États-Unis

Donald Trump organise une conférence de presse pour reconnaître qu’e Barack Obama est né aux États-Unis

Vendredi Donald Trump a admis que le président américain Barack Obama était né aux États-Unis Un changement impressionnant qui vient mettre fin à une rumeur qui durait de plusieurs années. En fait, le multimilliardaire n’a jamais reconnu cela, alors que plusieurs personnes l’accusaient de racistes.

« Le président Barack Obama a bel et bien vu le jour aux États-Unis, point final », a lancé Donald Trump dans une courte déclaration à Washington, tandis que la polémique sur ce sujet avait été remis sur la table jeudi à travers un entretien au Washington Post.

Cela fait plusieurs années que Donald Trump refusait d’admettre que Barack Obama était né à Hawaï, d’une mère américaine et d’un père kényan. En fait, il avait lancé cette polémique en 2008 quand il dirigeait le groupe Brithers. « la constitution est compliquée, mais en principe, elle dit qu’il faut que le président soit né aux États-Unis

Une courte déclaration

Ce débat sur le lieu où il est né a été jugé absurde par Barack Oabama, quand on sait que l’élection aura lieu dans quelques mois. « Je veux que la présidentielle concerne des sujets plus concrets que celui-ci » a indiqué vendredi ne cachant pas son accablement, alors qu’il recevait les élus pour discuter du traité de libre-échange trans-pacifique.

« Je n’ai jamais été inquiété par rapport au lieu où je suis né, comme la majorité des personnes » a-t-il poursuivi. Je suis offusqué par le fait qu’une telle chose puisse être discutée alors qu’il y a des choses plus importantes. En réalité, je suis froissé. »

Plusieurs médias sont venus assister à la conférence de presse organisée par le candidat républicain à l’hôtel Trump à Washington.

L’événement a été relayé sur plusieurs chaînes de télévision, où on voyait plusieurs ex militaires qui marchaient sur le podium pour encenser le candidat, qui a prononcé un discours assez court.

Mais, celui-ci qui voulait avoir raison à déclaré que cette polémique sur la Barack Obama avait été alimentée par les proches de son adversaire, Hillary Clinton.

« Hillary Clinton et sa campagne ont alimenté cette polémique sur les birthers » désormais j’arrête cela » a-t-il ajouté. Pour Hillary Clinton, cet entretien était un moyen donné à Donald Trump pour augmenter ses attaques contre le racisme.

En fait, cette polémique avait commencé pendant le premier mandat de Barack Obama quand Donald Trump avait n’était pas encore entré en politique. Elle avait tellement pris de l’ampleur que le chef de l’état américain a fini par présenter son acte de naissance au cours d’une conférence de presse et nous étions en 2011.

A propos de Bernard

Bernard
Faisant parti de l'ancienne génération, je partage ici mes humeurs, chaque jours (ou du moins j'essaie). Ne me jugez pas :)

A lire aussi

Sanders déclare qu’il n’est pas radical, Hillary joue la carte de l’expérience

Alors qu’on a est à une semaine du caucus de l’Iowa, CNN a organisé un …