Accueil / Politique / France / E Liquid au coeur des attentions

E Liquid au coeur des attentions

Le recours à la cigarette électronique n’est pas un simple effet de mode. Cet accessoire de plus en plus utilisé pour faciliter la transition vers le monde non-fumeurs. D’ailleurs, les études démontrent qu’une grande partie des fumeurs adoptent cette méthode pour sa douceur et son efficacité. Les liquides sont indissociables de l’e-cigarette. Zoom sur les caractéristiques des matières premières des vapoteurs.

L’histoire d’un succès phénoménal

La première ébauche de l’e liquide aromatisé fut imaginée par Herbert A., un soldat américain déployé à la guerre de Corée en 1963. Son concept fut repris par l’ingénieur Chinois Hon Lik en 2005, et breveté en 2006.

Malgré les campagnes de dénigrement des géants du tabac traditionnel, les différents arômes de l’e liquide ont rapidement fait de nombreux adeptes. La cigarette électronique est donc devenue très vite populaire en Chine puis en Europe et aux États-Unis.

Depuis, plusieurs industries se relayent pour offrir à la clientèle les meilleures compositions de produits. On remarque que les marques européennes sont plus plébiscitées du fait de la provenance tracée de leurs ingrédients.

Différents visons, la polémique du siècle

Les e-liquides suscitent plusieurs débats et interrogations auprès des autorités publiques. En effet, les recherches sur ces produits ne sont pas aussi nombreuses et la plupart des résultats sont contradictoires. Cette situation laisse place à de multiples doutes sur les réactions de l’organisme face à ces produits ainsi que de mesures différentes en fonction des pays. Certains interdisent carrément la vente et l’utilisation de la vape sur leur territoire. Ce qui est par exemple le cas de l’Argentine, du Brésil et récemment de l’État de New York. Les autres pays comme la France et la Finlande ont adopté des mesures plus souples comme l’interdiction du vapotage en lieu public. Pour le Royaume-Uni, les e liquides sont remboursés par la sécurité sociale puisque le recours à la cigarette électronique est jugé médicalement nécessaire pour un sevrage réussi.

L’embarras du choix

Les vapoteurs sont extrêmement choyés par les fabricants d’e liquide. Ils comptent sur le marché une panoplie d’arômes pour satisfaire leurs envies. Il suffit de faire un tour sur les sites spécialisés comme https://www.vapoclope.fr/72-e-liquides-recharge-cigarette-electronique pour avoir un aperçu. Lorsqu’on apprécie les découvertes, on ne peut que se faire plaisir. Des liquides fruités aux liquides gourmands en passant par les classiques qui font rappeler le goût du cigare, le choix est tellement vaste qu’on peut se laisser impressionner en changeant d’arôme tous les jours.

Un mot sur le règlement

Comme stipulé auparavant, la métropole a adopté quelques restrictions pour protéger les vapoteurs. Aussi, la vente de recharges liquides aux mineurs est interdite. La teneur en nicotine des recharges est également réglementée. Elle ne doit pas excéder les 20 mg /ml. Il en est de même pour les flacons qui ne doivent pas dépasser les 10 ml. Ces règlements sont adoptés par la plupart des pays membres de l’Union européenne qui ont accepté la commercialisation des e-cigarettes sur leur territoire. En revanche, il est toujours recommandé de vérifier les spécificités de chaque contrée lorsqu’on prévoit de voyager.

A propos de Bernard

Bernard
Faisant parti de l'ancienne génération, je partage ici mes humeurs, chaque jours (ou du moins j'essaie). Ne me jugez pas :)