Accueil / Politique / Europe / La gare centrale de Rome vidée après une fausse alerte terroriste

La gare centrale de Rome vidée après une fausse alerte terroriste

Un suspect portant une fausse arme à la main a semé la panique dans la gare de Rome. Un quart d’heure après que l’évacuation ait été confirmée, la compagnie ferroviaire FS a fait état de la reprise du trafic.

Une arme factice

La gare de Rome-Termini, la plus grande gare ferroviaire de la capitale italienne, a été compendieusement vidée lundi soir. Une alerte a été lancée car un homme portant un fusil à la main avait été identifié dans cette gare de voyageurs, de genre terminus, l’une des treize plus vastes gares italiennes, d’après une annonce de la compagnie nationale de chemins de fer. Mais l’arme repérée était une fausse. D’après La Repubblica, qui a publié sur son site internet des images enregistrées par les caméras de vidéosurveillance, l’homme, un Italien âgé de 40 ans, a été interpellé par la police. Son arme était un jouet, souligne le journal italien.

Reprise des activités après la confirmation de l’évacuation

Dans une situation d’alerte consolidée, les signalements ont poussé les autorités à donner l’ordre d’évacuer la gare et à étendre la présence des policiers en nombre pour contrôler la gare et ses alentours.
Un quart d’heure après avoir garanti l’évacuation, la compagnie ferroviaire FS a indiqué que le trafic reprenait. Les magasins qui avaient été clos au cours de l’évacuation, relèvent leurs rideaux. Les contrôles à l’entrée de la gare demeurent impressionnants.

La capitale italienne est l’une des villes européennes dernièrement indiquée comme une cible par les vidéos d’endoctrinement de l’organisation État islamique (EI).

L’alerte a été lancée plusieurs heures après que le Président iranien Hassan Rohani soit arrivé dans la capitale italienne alors que son voyage avait été ajouré suite aux attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis.

A propos de Adrien

Adrien