Accueil / Divertissement / TV / « La rue des allocs », la pauvreté de la France exposée sur le grand écran

« La rue des allocs », la pauvreté de la France exposée sur le grand écran

M6 a diffusé mercredi soir, les deux premier opus d’une série de documentaires appelée simplement « La rue des allocs ». Ce sont des documentaires dont la réalisation a été effectuée au cours de l’année à Amiens, à Saint-Leu, l’un des quartiers les plus pauvres de France. En diffusant ces documentaires, la chaîne a été critiquée de toute part. Ex députée de la Somme, j’ai voulu regarder ce documentaire afin d’avoir une idée.

Il est légitime de parler des conditions sociales compliquées ou encore dramatiques par lesquelles, passent plusieurs français. C’est même indispensable pour les rédactions qui s’intéressent aux sujets économiques et sociaux, alors que qu’en France on trouve près de huit millions de personnes pauvres. Nous attendons la critique des journalistes, de leur regard sur le monde. Il est important de comprendre les différentes réalités du monde afin de mieux appréhendé la vie humaine.

Depuis la crise économique des Subprimes plusieurs personnes souffrent dans notre pays un cas auquel, les journalistes s’intéressent constamment. A Amiens, une vous avez Goodyear qui y était installée qui a d’ailleurs fermé ses portes en mettant en avant le profit laissant les populations dans la désolation.

La saga du documentaire « La rue des allocs » permet d’entrer et de vivre dans l’extrême précarité. Nous avons discuté des situations très complexes, que vivent plusieurs personnes par qui se débrouillent selon leur force et avec le peu de moyen mis à leur disposition. Ce docu-réalité qui parle de misère, a pour but d’entrer dans la vie des personnes de façon crue.

Mais le plus dérangeant dans ce film c’est l’absence d’éthique professionnelle des journalistes. Avec des films tels que « La rue des allocs », on se pose la question de savoir si la misère n’est pas entrain d’être utilisé comme une source de profit? Et M6 fait partie de ces chaînes privées qui tire ses profits des programmes qu’elle diffuse. A première vue rien n’est choquant, quand on veut gagner de l’argent sur les pauvres on se demande bien ce que ça donne ? On se souvient qu’un documentaire a été réalisé en Picardie où des personnes pauvres ont été filmées.

Ce n’est pas le fait de montrer la pauvreté qui choque, mais quand des chaînes de télévision utilisent la situation de certaines personnes pauvres pour se faire de l’argent, à ce moment ça devient choquant et même inquiétant. Pourtant, plusieurs méthodes différentes existent pour parler du monde et de la vie au lieu d’entrer dans l’intimité des personnes qui devaient en principe être protégées.

A propos de Bernard

Bernard
Faisant parti de l'ancienne génération, je partage ici mes humeurs, chaque jours (ou du moins j'essaie). Ne me jugez pas :)