Accueil / Politique / France / Sarkozy crée une campagne « d’une violence incroyable » entre Bush et Obama dans son livre

Sarkozy crée une campagne « d’une violence incroyable » entre Bush et Obama dans son livre

L’ex président, se brouille les pinceaux : en 2008, Barack Obama faisait face au candidat du parti républicain John McCain.

Dans « La France pour la vie », présenté lundi 25 janvier, Nicolas Sarkozy culpabilise. Mais il refait aussi l’Histoire. L’ex président a sous-entendu un soi-disant duel politique opposant Barack Obama et George W. Bush, comme l’a remarqué sur Twitter un journaliste de l’AFP. Or, les deux hommes ne se sont jamais fait face lors d’une campagne.

Quand on arrive à la page 73, Nicolas Sarkozy parle des obsèques de Nelson Mandela en 2013. Il explique qu’il y avait été invité par François Hollande. D’après lui, l’initiative du président est copiée sur celle de Barack Obama, qui a lui-même invité ses devanciers : « En effet, le président des États-Unis avait tenu à inviter à cet événement la plupart de ses prédécesseurs. Il n’est pas facile pour la France de suivre cet exemple de courtoisies. »

L’ancien Président en profite alors pour faire la louange d’Obama :

J’avais été ému par la décision de Barack Obama de baptiser lui-même la Fondation pour la liberté de son prédécesseur George Bush. Alors que la campagne entre eux avait été d’une très violente », écrit-t-il.

Barack Obama a remplacé George Bush en 2009. Ce dernier ayant atteint sa limite de mandats présidentiels successifs. Barack Obama avait donc comme adversaire le républicain John McCain dans la course à la présidentielle.

Le Lab d’Europe 1 indique qu’une autre erreur historique de Nicolas Sarkozy, manifestement très poissé quand il est question de parler de la mort de Madiba. Sur la même page 73, il indique que :

La visite de sa prison à Robben Island m’avait secoué. Vingt-huit ans dans une cellule trop petite pour que le grand Mandela puisse s’allonger. Et après tant d’années d’enfermement, ses premiers mots avaient été pour ses geôliers à qui il pardonnait et surtout qu’il plaignait. »

Erreur sur le nombre d’années passées en prison par Nelson Mandela

Cependant, Nelson Mandela a été emprisonné à Robben Island 18 années, avant son transfert vers la prison de Pollsmoor, près du Cap en 1982 où il va purger encore neuf ans de prison.

Sur Twitter, nombreux étaient les internautes qui ont ridiculisé Nicolas Sarkozy pour son manque d’exactitude, rêvant eux aussi des face à face politiques qui n’ont jamais eu lieu.

Un autre mensonge

D’autres internautes en ont aussi profité pour dire que ce n’est pas la première fois que la mémoire de l’homme politique régresse. Lors des 20 ans de la chute du Mur de Berlin en 2009, Nicolas Sarkozy avait expliqué sur Facebook qu’il était présent à Berlin à partir du 9 novembre 1989. En évidence, il aurait été sur place avec Alain Juppé plusieurs jours après.

A propos de Adrien

Adrien