Accueil / Business / Economie / Gaz industriels : Linde réduit encore ses objectifs pour 2017

Gaz industriels : Linde réduit encore ses objectifs pour 2017

Le rival d’Air Liquide souffre de l’écroulement du prix du pétrole. L’action a perdu 14 % en Bourse.

Suite à une économie mondiale moins active, un déclin accentué du prix du pétrole et des rivalités dans le système médical américain l’allemand Linde, concurrent d’Air Liquide, a diminué pour la troisième fois consécutive ses objectifs de résultat une année. A la date butoir, le spécialiste des gaz industriels et fournisseur de solutions pour l’industrie pétrolière envisage dorénavant un bénéfice d’exploitation situé entre 4,2 à 4,5 milliards d’euros, contre 4,5 à 4,7 milliards antérieurement. Le rendement des capitaux employés (ROCE) risque de se situer entre 9 et 10%, au lieu de 11 à 12% avant. La punition de la Bourse a été immanente mardi, après l’annonce, avec une baisse de 14 % du titre sur le Dax.

Concurrence étendue

La production industrielle mondiale ne risque de redécoller qu’après 2017, a indiqué Wolfgang Büchele, le PDG de Linde. Les conventions arrêtées en 2014, au moment de dévoilé la stratégie à moyen terme, étaient plus propices. Aux Etats-Unis, la chute de 20 % des remboursements de certains appareils médicaux, attendue pour les années 2016 et 2017, va cependant frapper l’industriel munichois. Celui-ci est le premier fournisseur de gaz médicaux outre-Atlantique depuis le rachat en 2012 de Lincare. La baisse du prix du baril ralenti les investissements dans des aménagements pétroliers.

Linde doit pour finir s’attendre à faire face à la concurrence en Amérique du Nord après le rachat d’Airgas par Air Liquide, souligne Michael Schäfer, analyste chez Equinet. Le but du résultat d’exploitation (Ebitda) pour 2015 a été rectifié à 4,1 milliards d’euro, contre 4,3 milliards précédemment.

A propos de Bernard

Bernard
Faisant parti de l'ancienne génération, je partage ici mes humeurs, chaque jours (ou du moins j'essaie). Ne me jugez pas :)

A lire aussi

Les actionnaires des Galeries Lafayette acquièrent des actions supplémentaires dans le capital de Carrefour

La famille Moulin, qui est propriétaire des Galeries Lafayette, garde ses positions dans le groupe …